Paroles de Chansons : Francis Cabrel – Difficile à croire

Difficile à croire – Francis Cabrel

Je vois une librairie en ville
Je cours m’acheter un bon bouquin
Le gars me dit « Vous tombez pile
Justement, il nous en reste un »
Comme je rentrais chez moi tranquille
Là, j’ai croisé ton chemin

D’ordinaire je lis trente pages
Après je dors jusqu’au matin
Ouh et là et là ?
On attendait au même passage
Le hasard fait les choses bien
Ouh et là et là ?
Un souffle gonflait ton corsage
L’ouvrage m’est tombé des mains

C’était pas un livre d’images
C’était pas la Comtesse de Ségur
On a déchiré l’emballage
On a un peu froissé la couverture
Ouh et là et là ?
J’avais tamisé l’éclairage
Nos ombres dansaient sur le mur

Ouh et là? Là c’est difficile à croire
Je suis, je sais, je sais, c’est difficile à croire
Je sais…
Ouh et là? Là c’est difficile à croire

D’habitude de bouche à oreille
Je parle des livres auxquels je crois
Je noie mes amis de conseils
Et de conseils mes amis me noient
Ouh et là et là ?
Cette fois-ci c’est plus pareil
Je garde le conseil pour moi

Quand je raconte cette histoire
On lève les yeux, on sourit
« Tu lis trop de romans de gare
Tu t’égares tu nous prends pour qui ? »
Ouh et là et là ?
C’est vrai, c’est difficile à croire
En ville, y’a plus de librairies

Ouh et là? Là c’est difficile à croire
Je sais, je sais, je sais, c’est difficile à croire
Ouh et là? Là c’est difficile à croire
C’est vrai, c’est tout dans la périphérie…
Je sais, je sais…
Là c’est difficile à croire