Paroles de Chansons : Distraction – Soir de bal

Soir de Bal – Distractions

j’ai ma tête
comme une balle
qui transperce
les passants
décrépits

et ma main
comme une serpe
à faucher
les épis

même la pierre
se fissure
peu à peu
comme les paumes
de nos mains

comme ce monde
sous mes yeux
si ancien
si précieux

on peut faire
mot à mot
le décompte
de nos vies

des salaires
des voyages
des sursauts
quelques hontes
puis l’oubli

sous les spots
fatigués
les aisselles
sont trempées
les pommettes
sont brûlantes
et les robes
démodées

je vois les autres
qui leur prennent
toutes les danses

y’a de la corne
de rhino
dans leur sang

et les bières
dans leurs chopes
sont immenses

bande plus dur
bande plus grand

il me reste
un goût tiède
au palais

ton souvenir
qui réduit
quand il passe

ton œil bleu
comme les paons
que j’aimais
et cette vie
qui me lasse

on se souvient
que la fête
était terne
on matait
les vitrines

on a bu
des citernes
on bombait
la poitrine

mais toujours
le volume
vient retomber

on est seul
avachi
dans la pièce

le courage
qu’on écrase
dans un verre

à deux heures
le matin
on s’empresse

de vanter
des liqueurs
sans renom

faire passer
les vipères
et le plomb
pour de l’ambre
du satin

pour sauver
ce petit monde
qu’on détient

baratin
pour niquer
des filles roses

on espère
à la fin
retrouver
quelque chose